Vous vous êtes peut-être déjà posé cette question. Cela a peut-être résonné en vous comme une bonne résolution. De celles qu'on prend en rentrant de vacances ou dans les premiers jours de la nouvelle année...

Et si j'arrêtais de fumer ? Et si je faisais un régime ? Et si je me remettais au sport ? Derrière toutes ces interrogations ont du mal à se dissimuler de bonnes intentions. S'occuper de soi. Se (re)prendre en main, lutter contre ce que le temps, la paresse, la peur... ont installé au fil des mois, des années...

 

Vous avez sûrement remarqué la banalisation du métier de coach, ces derniers temps. A l'origine, essentiellement réservé aux sportifs, le coach s'est quelque peu démocratisé. Plus que cela, c'est sa protéiformité qui frappe. Coach de vie, coach en développement personnel, love coach, coach cuisine, coach déco... De quoi avoir le tournis ! Cela voudrait dire que dans toutes les activités de notre vie quotidienne, on peut se faire aider, guider, accompagner...

 

Mais comment faisait-on avant ? On se débrouillait tout(e) seul(e), non ? Ou peut-être que d'autres interlocuteurs jouaient ce rôle... On parlait plus à son médecin généraliste... Il avait le temps. Mais il n'était pas toujours au fait des évolutions du monde professionnel. On parlait avec un religieux, mais il était délicat d'aborder certains sujets, même s'il se disait prêt à tout entendre... On parlait avec son psy, mais non seulement tout le monde n'en n'avait pas, mais lui non plus n'arrivait pas toujours à comprendre des problématiques professionnelles spécifiques loin de son propre métier... Pour contrecarrer l'obésité ou l'anorexie, il s'agissait plutôt d'identifier la cause plutôt que de combattre les effets... Les deux pourtant sont importants.

 

Les coachs professionnels ont fait leur apparition pour aider les collaborateurs dans les entreprises. Il y en a de plus en plus. Des coach et des collaborateurs en demande de coach ! Démocratisé le coaching ? Jusqu'à un certain point. Avoir un coach relève encore d'un privilège dont relativement peu de personnes peuvent se targuer aujourd'hui. Dirigeants, cadres supérieurs, talents, hauts potentiels... Si vous n'appartenez pas à l'une de ces catégories, vos chances sont moindres (mais pas inexistantes). Cela ne signifie pas que les autres (ceux qui ne font pas partie de ces catégories) n'en n'ont pas besoin, mais qu'on n'est pas forcément prêt à investir sur eux et pour eux.

 

Hé oui, il y a bien un sujet qui fâche... Combien ? Un coach, ce n'est pas gratuit ! C'est un service personnalisé. 15 ans d'études. Pourquoi 15 ans ? Parce qu'il est rare d'être coach avant 35 ans. Ce n'est pas seulement une question de diplôme ou de certification. C'est une question de vécu. Peut-on imaginer un jeune diplômé se formant pour être coach et dont ce serait le premier emploi ? Quel crédit ? Quel assurance ? Quelle confiance ? Si on peut, par des formations ou par des lectures, avoir une bonne connaissance théorique de ce à quoi ressemble le coaching, le meilleur apprentissage reste le terrain et le poids des années. Pour comprendre les difficultés d'un manager, il vaut mieux l'avoir été soi-même... Pour aider l'autre à trouver sa place dans l'entreprise, encore faut-il soi-même avoir eu l'occasion de chercher la sienne et autant que possible de l'avoir trouvée !

 

Et si je prenais un coach ? Derrière cette interrogation, il y a une forme d'auto-suggestion. Si je prends un coach, c'est peut-être la fin de mes ennuis. J'aurai davantage confiance en moi, je trouverai, ma place, je n'aurai plus peur de m'exprimer en public, j'aurai plus d'impact, plus de leadership, ma carrière pourra vraiment progresser... Tout cela est sans doute vrai. Alors le coach fait figure de solution. Le coach va m'aider à m'en sortir. Le coach est très vite confondu avec le magicien, qui, en quelques séances avec sa baguette et sa poudre de perlimpinpin va, avec aisance, transformer les problèmes en solutions. Erreur fatale. Le coach est un guide. ll accompagne. Il n'a pas les réponses, ni les solutions. Pour être tout à fait honnête... souvent il les a, mais ne les donne pas! C'est tout l'art du coach. Aider l'autre sans faire à sa place, sans dire à sa place, sans choisir à sa place.

Quelle satisfaction de se dire qu'on y est arrivé par soi-même, que le coach nous a juste posé les questions qui nous ont permis de trouver nos propres réponses. Des réponses qui souvent étaient déjà en nous, quelque peu enfouies... et qu'on a finalement réussi à faire émerger.

 

Bon, c'est décidé ! Je prends un coach...

Maintenant, il va falloir que je le choisisse !

 Et si c'était... moi?  ;-)

 

 

Vous voulez profiter d'un "diagnostic" gratuit de votre communication ? 

Savoir quel impact vous avez sur les autres?

 

C'est facile, gratuit et sans engagement de votre part!

Je vous offre une séance de coaching d'1h30 et je vous dis tout sur votre façon de communiquer et comment l'améliorer! 

Je me déplace gratuitement sur Paris et dans le reste de l'Ile de France. 

(Pour la Province et l'étranger, je vous demanderai juste de prendre en charge le déplacement).

 

Vous souhaitez me contacter pour profiter gratuitement de ce

"diagnostic communication"? C'est facile !

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

06 13 07 30 98

 

 

 

 


06 13 07 30 98