Vous êtes à la recherche d’un coach ? Vous avez décidé de vous faire aider, d’être accompagné ?

Vous avez bien raison ! Beaucoup l’ont fait avant vous, beaucoup le feront après vous.

 

Mais vous vous posez maintenant une question clef et légitime : « comment choisir mon coach ? »

Il vous faudra en effet le trouver, l’identifier et ensuite probablement le choisir parmi d’autres professionnels !

Dans certains cas, c’est votre entreprise qui vous fera des propositions dans un panel de coachs répertoriés ou qui vous demandera de le trouver par vos propres moyens.

 

1er conseil 

Questionnez-vous sur votre besoin réel !

Avez-vous vraiment besoin d’un coach ? Êtes-vous réellement face à une problématique qui peut trouver sa résolution par le biais du coaching ?

Il y a parfois des confusions entre ce qu’est un coach, un psychologue, un consultant ou encore un expert… Un coach n’a pas pour vocation de régler avec vous des problèmes d’ordre psychologiques qui nécessiteraient des investigations poussées dans votre passé. Il n’a pas besoin de connaître votre secteur d’activité, ni d’être un expert dans votre domaine. Enfin, il ne règlera pas tous vos problèmes en vous fournissant des solutions toutes faites qu’il aura pris soin de trouver à votre place !

Si vous vous reconnaissez dans les situations qui viennent d’être évoquées, ce n’est peut-être pas d’un coach dont vous avez besoin, mais d’un autre professionnel !

 

2ième   conseil

Demandez-vous quel genre de coach il vous faut !

Il existe des coachs dans bien des domaines, dans la sphère privée comme dans la sphère professionnelle.

Demandez-vous sur quel registre vous souhaitez progresser ! Il peut y avoir des passerelles entre ces deux sphères. En faisant appel à un coach sportif, vous allez travailler sur votre énergie, cela jouera sur votre stress et, dans le meilleur des cas, vous obtiendrez aussi des améliorations de votre état général. Mais si vous rencontrez des difficultés managériales, pas sûr qu’un coach sportif soit la personne idéale pour vous aider !

Il y a bien sûr des coachs professionnels généralistes (j’entends par là des coaches spécialisés dans l’accompagnement de personnes rencontrant des difficultés d’ordre professionnel) et des coachs professionnels spécialisés, qui interviennent sur des problématiques plus spécifiques, plus pointues.

À vous de choisir en fonction de votre besoin !

 

3ième conseil

Utilisez votre réseau !

Comment faites-vous lorsque vous êtes à la recherche d’un médecin spécialiste ? Comment faites-vous lorsque vous recherchez un garagiste fiable ? Vous avez souvent le reflexe d’en parler à vos amis, à votre famille, à vos collègues ! Non ?

Faites la même chose pour trouver votre coach !

Si toutes les personnes de votre entourage n’ont peut-être pas eu l’opportunité d’être coachées, elles connaissent surement quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a été coaché par celui (ou celle !) … que vous cherchez !

Si vous arrivez à remonter à la source (la personne qui a déjà profité des services de ce coach) n’hésitez pas à la questionner. Posez-lui toutes les questions que vous vous posez. Libre à elle de répondre ou non !

À titre d’exemple, vous pourriez lui demander comment elle a trouvé son propre coach ! Vous pourriez également lui demander ce qu’elle a particulièrement apprécié en lui… Mais également l’interroger sur des aspects plus pratiques : le nombre de séances, leur durée, le tarif…

Cela vous donnera déjà une petite idée de ce qui pourrait vous attendre.

 

4ième conseil

Renseignez-vous !

Essayer d’élargir votre recherche en recueillant des informations notamment sur Internet.

Ce coach travaille-t-il seul ou dans un cabinet ? Depuis combien de temps exerce-t-il son métier ?

A-t-il une visibilité sur Internet ? Présente-t-il son activité par le biais d’un site internet professionnel ?

Si vous ne trouvez absolument aucune information sur la toile le concernant, il y aurait de quoi se poser quelques questions…

Mais en revanche, vous découvrirez également des coachs bardés de diplômes, auteurs de nombreux ouvrages et à l’initiative de maintes interventions lors de colloques en tous genres… Faut-il spontanément se diriger vers ces profils ? Pas obligatoirement. A priori, vous cherchez un coach, pas un conférencier !

Vous le savez bien, on peut parfaitement connaître son sujet, sans pour autant être un bon pédagogue ! En coaching, il en va de même. On peut connaître en théorie toutes les approches en matière de conduite du changement et ne pas être forcément efficace au cours d’une séance de coaching !

Si vous en avez la possibilité, regardez ce qu’on dit de lui. Intéressez-vous aux témoignages d’anciens clients. Attention, soyez vigilants ! Un témoignage doit être assorti de l’identité du témoin et de l’entreprise pour laquelle il a travaillé, ce qui vous permettra de vérifier les sources. J’ai parfois vu des témoignages sur des sites internet qui sentaient fort l’usurpation d’identité : Laurent D. Directeur Marketing dans l’agroalimentaire. Vous imaginez bien qu’à Laurent D., on peut lui faire dire tout ce qu’on veut !

Renseignez-vous ! Il y a dans le coaching comme dans d’autres secteurs d’activité des charlatans !

5ième conseil

Rencontrez votre coach !

Rencontrez-en plusieurs s’il le faut pour choisir le bon !

Le bon, c’est celui qui vous convient, à vous personnellement.

Pourquoi est-il si important de rencontrer un coach ? Parce qu’il y a un élément fondamental sans lequel aucun dispositif d’accompagnement ne peut fonctionner : la confiance.

Vous pouvez commencer par lui parler au téléphone. Vous aurez déjà une première impression. Et vous déciderez peut-être de le rencontrer.

Éviter autant que possible de le rencontrer dans votre propre bureau. Prévoyez un autre bureau dans votre entreprise ou une petite salle de réunion. Vous serez moins dérangés au cours du premier échange comme de ceux qui suivront. De plus en plus de professionnels préfèrent que le coaching se déroule sur leur lieu de travail car une séance de coaching à laquelle s’ajoute le temps de transport aller/retour c’est facilement une demi-journée de travail qui saute ! Peu de professionnels peuvent se le permettre aujourd’hui.

A priori la plupart des coachs proposent une première rencontre gratuite. Si l’on vous demande de payer dès la première fois, un clignotant orange doit s’allumer…

D’autres (c’est mon cas !) vous proposeront d’aller plus loin qu’une simple rencontre/ échange. Ils vous proposeront une première séance de coaching qui vous permettra de découvrir comment ils travaillent. Si j’opte moi-même pour cette façon de faire c’est parce qu’elle permet au futur « coaché » d’évaluer tout de suite si l’approche lui convient et si il (elle) se sent en sécurité.

N’hésitez pas à lui poser toutes les questions qui vous semblent utiles. Préparez-les avant la rencontre et ne vous censurez pas !

Mais il est vrai aussi qu’au-delà de la méthode utilisée et de sa fiabilité, interviennent des impressions purement irrationnelles. Vous sentez-vous détendu face à ce coach ? Vous met-il à l’aise ? Sentez-vous-en lui de la bienveillance ?

Il m’arrive souvent de dire aux personnes que je rencontre pour la première fois : « si je ressemble à un de vos cousins que vous avez toujours détesté, peut-être vaut-il mieux que nous ne travaillons pas ensemble ! ».

6ième conseil

Prenez le temps de la réflexion !

Un coaching est un travail qui va se faire dans le temps. Même s’il est légitime d’être impatient de vouloir commencer la prestation, rien ne doit vous conduire à vous précipiter. Pesez le pour et le contre, après avoir vu les différents coachs. Réfléchissez également même si vous n’en n’avez vu qu’un seul !

Comment vous êtes-vous senti durant la rencontre ? Comment vous êtes-vous senti après ?

Avez-vous encore des doutes ? Des interrogations ?

Rien ne vous empêche de recontacter par téléphone un coach pour une question qui vous viendrait après coup. Cela serait d’ailleurs l’occasion de vérifier sa disponibilité !

Prenez le temps de la réflexion mais éviter néanmoins de trop différer votre engagement dans la démarche. On peut avoir très envie de s’occuper de soi mais en même temps avoir un peu peur du changement que cela pourrait entrainer. Faites bien la part des choses entre le temps que vous prenez pour réfléchir et les freins qui vous empêchent d’enclencher la démarche. On connaît tous cela. Lorsqu’on veut entreprendre un régime ou arrêter de fumer, ce n’est jamais le jour même ! On commencera lundi ou lors des prochaines vacances ou après tel événement…

Ne soyez pas dupes de vos propres blocages ! Et surmontez-les !

 

7ième conseil

Balisez le terrain !

Un coach digne de ce nom doit avoir pris le temps, avec vous, de clarifier les objectifs et le temps nécessaires pour les atteindre. Souvent en entreprise, un autre interlocuteur rentrera dans ce qu’on appelle traditionnellement le contrat « tripartite ». Ce sera parfois un interlocuteur RH ou du service formation ou dans certains cas votre propre hiérarchie. L’interlocuteur concerné pourra demander au coach comment se passe l’accompagnement. Je n’accepte jamais qu’il aille plus loin. Parmi les qualités fondamentales d’un coach, se trouve sa capacité à respecter la déontologie. Comme un médecin, il est tenu au secret professionnel. Il n’est pas censé dire qui il coache, ni raconter à d’autres la teneur précise des échanges. Avec votre accord, un point peut être fait à mi-parcours dans l’entreprise. Ce n’est pas obligatoire ni nécessaire dans tous les cas.

 

Par contre, il est à mon sens important que le coaching se déroule dans un temps donné. Des séances ni trop rapprochées, ni trop éloignées. Un coaching est une démarche suivie. C’est à cette condition que les progrès pourront se faire. Je ne suis pas convaincu non plus, à l’image de certaines thérapies, qu’un coaching doive s’étirer démesurément dans le temps.

Le coaché doit apprendre assez rapidement à devenir son propre coach et ne pas être dépendant du sien !

 

Car vous l’aurez compris un coach ne doit être ni un gourou ni un grand frère, encore moi un produit addictif ; il doit, pendant un certain laps de temps, servir de guide et savoir s’effacer pour que le « coaché » puisse continuer à avancer et à grandir tout seul.

 

 

 

Vous voulez profiter d'un diagnostic gratuit de votre communication ? 

Savoir quel impact vous avez sur les autres?

 

C'est facile, gratuit et sans engagement de votre part!

Je vous offre une séance de coaching d'1h30 et je vous dis tout sur votre façon de communiquer et comment l'améliorer! 

Je me déplace gratuitement sur Paris et dans le reste de l'Ile de France. 

(Pour la Province et l'étranger, je vous demanderai juste de prendre en charge le déplacement).

 

Vous souhaitez me contacter pour profiter gratuitement de ce

"diagnostic communication"? 

Cliquez ici! 

 

Ne partez pas déjà!

 

D'autres articles de ce blog pourraient vous intéresser... 

Cliquez ci-après sur un thème!

 

Ne pas savoir quoi faire de ses mains!

Faut-il reconnaitre ses erreurs?

Dire la vérité?

Pourquoi prendre la parole en public fait si peur?

L'art est difficile, et la critique?

Se présenter en public?

 

 

Savoir ce qu'on dit de moi?   Cliquez ici!

 


06 13 07 30 98