Soyez assertif ! C’est bon pour vous et pour les autres !

Je veux bien mais, ça veut dire quoi, au fond… « être assertif » ?


Déjà, soyons clair, ce mot n’existe pas vraiment, en français.


C’est une traduction littérale de l’américain « assertiveness » qui résume, en un mot, un comportement assez complexe. Pourquoi complexe ? Parce qu’il faut pas moins de 5 mots pour en restituer le sens : assumer, respect, positive, réciprocité, maîtrise.

 

Eh ben avec ça, on n’est pas plus avancé !

Mais si, il suffit maintenant de faire une phrase avec ces 5 mots !


Vous voulez jouer ? Non. Bon, alors c’est moi qui m’y colle.

Faire preuve d’assertivité c’est : face à l’Autre, être capable d’assumer ce qu’on pense, ce qu’on dit, dans le respect de soi et de l’autre, c’est à dire dans la réciprocité grâce à une bonne maîtrise de soi et à une posture positive.

Vous voyez ! On y est arrivé !

 

Cela signifie, en d’autres termes, savoir s’imposer aux autres sans « s’écraser » devant eux et sans les écraser. Être capable de dire les choses, parce qu’on a conscience qu’en les disant, on va améliorer la situation et qu’il vaut mieux du « dit » que du « non-dit », parce qu’il vaut mieux parfois dire non, plutôt qu’un oui qui n’est justifié que par la peur de la réaction de l’autre.

 

Pourquoi être "assertif" ?

 

         1) Parce que ça fait du bien !

 

Oui, manifestement, ça va souvent mieux quand on dit les choses. Tout simplement parce que l’assertivité a un effet libérateur… Vous savez ce même état dans lequel on se sent quand on avait quelque chose d’important à dire à quelqu’un, on voulait le faire depuis un moment, on hésitait… Et puis, un jour, on se décide à parler. Et une fois que c’est dit, on se sent mieux !

Bien sûr, le fait de l’avoir dit peut avoir un impact, des conséquences qu’on ne maîtrise pas forcément, mais néanmoins, le fait d’avoir parlé nous a soulagé, on se sent plus léger.

Il en va de même dans tout comportement assertif. « J’avais besoin de parler à mon manager, de lui dire ce qui n’allait pas. Je l’ai fait. Je me sens mieux. » « J’avais besoin d’être plus transparent avec mes équipes, de dépasser les bruits de couloir pour leur parler ouvertement du changement d’organisation. J’appréhendais cette réunion.  J’ai dit les choses. Je me sens mieux. »

Puisque ça fait du bien… Pourquoi s’en priver ?!

 

  

      2) Parce que cela renforce la confiance en soi !

 

On a tous et toutes connu des situations où, n’arrivant pas à dire les choses, à ouvrir notre cœur, à clarifier notre opinion face aux autres, on développe un sentiment de frustration, qui peut, dans certains cas, évoluer vers la culpabilité. En effet, lorsqu’on ne réussit pas à assumer sa position, notamment dans des situations où on n’a pas trouvé la force de dire « non », on est susceptible de s’en vouloir, de se rabaisser en se convaincant qu’on n’est pas « capable de ». Pire encore, parfois, on peut même se sentir lâche.

 

Quand, en revanche, on arrive à s’exprimer, en étant au plus près de sa pensée, quand on arrive à faire face à des situations ou à des personnes, en étant en accord avec soi-même, on éprouve un sentiment de quasi fierté. On se prouve à soi-même qu’on dispose d’un libre-arbitre suffisamment efficace pour nous permettre de dépasser certaines difficultés, de ne pas abdiquer devant les problèmes et de garder la tête haute.

C’est véritablement l’image de soi qui est dopée lorsqu’on est en mesure de s’ouvrir aux autres en maîtrisant ses éventuelles peurs, lorsqu’on peut se dire « c’était difficile, mais je l’ai fait ».

L’ego en est revitalisé et la confiance en soi, également.

 

 

     3) Parce que ça permet d’avancer !

 

Que se passe-t-il lorsqu’on ne fait pas preuve d’assertivité ? « J’ai un problème avec un collègue et je n’ose pas lui en parler », « J’ai peur de sa réaction. J’ai peur tout simplement du moment où je se serais en train de lui exprimer mon désaccord ou ce qui pose problème » … Une situation classique. La peur fait reculer. La peur de parler, la peur de la réaction de l’autre…

Dans ce genre de situations, souvent, on ne se focalise pas sur les bienfaits de la transparence car des sentiments négatifs diffus nous assaillent. On croit trouver plus de confort en se terrant dans le silence.

 

Que se passe-t-il si on fait preuve d’assertivité ?

Dans de nombreux contextes, on peut, en mettant sur la table ce qui ne va pas, faire avancer les choses.

C’est une évidence, si on n’aborde pas les situations frontalement, si on joue la politique de l’autruche, comment peut-on désamorcer les problèmes avant qu’ils n’évoluent peut-être, un jour, en conflits ?

Cela demande, il est vrai, une forme de courage, car il faut dépasser ses propres résistances et se faire parfois un peu « violence » ; mais que de bénéfices à en tirer !
En parlant, on débloque la situation, on évite la stagnation et même dans certains cas le pourrissement des problématiques.

Par l’assertivité, on s’autorise à trouver des solutions, plutôt que de se conforter dans le vain espoir que les choses finiront par s’arranger… toutes seules… Bref, on agit positivement !

 

 

    4) Parce que cela assainit notre relation aux autres !

 

Agir avec assertivité, c’est bon pour soi, pour les autres, mais aussi pour sa relation à l’autre.

 

Être capable de dire à l’Autre en toute transparence ce qu’on pense, c’est aussi une façon de lui démontrer notre confiance.

D’ailleurs, dans la situation inverse, on pourrait nous faire des reproches. Ce n’est pas ce qui se passe lorsqu’après avoir caché pendant des semaines (des années ?) quelque chose à quelqu’un, il finit par nous le reprocher lorsqu’enfin on se décide à passer aux aveux ? « Pourquoi tu ne me l’as pas dit avant ? » « Ça veut dire que tu ne me fais pas confiance, alors… »
Et l’on tente de se justifier en inventant mille raisons qui peuvent difficilement expliquer notre silence.

 

A contrario, quand on fait preuve de franchise, on est souvent gratifié de remerciements par l’autre qui ne tardera pas à nous valoriser pour notre transparence et nous saura gré du respect qu’on lui accorde en lui disant la vérité. Et si cette vérité n’était pas forcément facile à dire, ce sera d’autant plus apprécié.

On a été capable de dire calmement les choses, sans agressivité, et de ce fait, d’être avec l’autre dans une relation positive, responsable et dans le partage.


Au fond, on aura juste mis en place une communication saine et c’est déjà beaucoup.

  

   5) Parce que ça nous protège d’un certain stress !

  

Chacun le sait, le quotidien professionnel n’est pas un long fleuve tranquille. Chaque semaine, parfois chaque journée, ont leur lot d’événements imprévus, de problèmes nouveaux qui se posent, de difficultés relationnelles… Il nous faut sans cesse composer, nous adapter, nous interrompre dans notre activité pour faire face aux obstacles, pour régler ce à quoi on est confronté… Et tout cela est valable à tous les niveaux, quel que soit le poste qu’on occupe, quelle que soit sa place dans la hiérarchie…

Nous n’avons pas toujours suffisamment de compensation pour amoindrir ce stress ininterrompu… La reconnaissance financière ou tout simplement humaine fait gravement défaut. Ce stress, chacun le porte et, on le sait, malheureusement dans de nombreux cas, il est même trop lourd à contenir…

Tous les spécialistes des risques psychosociaux –dont je fais partie ! - vous le diront, il est essentiel de libérer la parole pour ne pas sombrer. Être capable de dire les choses, c’est déjà être dans l’action. Agir et ne pas subir. Pour combattre le stress, il est essentiel d’être acteur, plutôt que de subir et d’être victime.

 

 

On l’aura compris, l’assertivité est d’une efficacité redoutable dans la vie professionnelle.

C’est à la fois un fabuleux outil de communication mais également un bouclier probant vis-à-vis de la gestion des conflits et du stress qui nous guette potentiellement chaque jour.

 

Voilà pourquoi il est nécessaire, par tous les moyens dont dispose l’entreprise (la formation, le coaching, la posture managériale…), de faire, de l’assertivité, un comportement encore plus courant et partagé.

Et vous, faîtes-vous preuve d'assertivité?

 

Ne partez pas déjà!

D'autres articles de ce blog pourraient vous intéresser... 

Cliquez ci-après sur un thème!

 

Faites-vous confiance à votre intuition?

La reconnaissance. Pourquoi en a-t-on tellement besoin?

Ne seriez-vous pas un peu cochon? ou Poule?

 

Consultez les autres articles de ce blog! 

 

Savoir ce qu'on dit de moi?   Cliquez ici!

 

Un autre regard sur l'assertivité ? A découvrir sur Albert Académie

https://www.albert-academie.com/lassertivite-ou-comment-dire-les-choses/