Si l’humour est, dans bien des cas, un outil de communication à part entière, n’est-il pas dangereux d’en faire usage au cours d’un entretien de recrutement ?

 

On attend souvent d’un candidat ou d’une  candidate de faire preuve de sérieux. Cela signifie-t-il qu’il lui est interdit de s’autoriser un ton plus léger lors d’un entretien d’embauche ?

Partons d’un postulat simple. En principe, il est conseillé d’opter pour un mode de communication adapté au recruteur. C’est donc un peu  ce dernier qui donne le ton. On remarquera souvent, comme pour le look vestimentaire d’ailleurs, des codes de langage bien spécifiques selon les secteurs d’activité dans lesquels on évolue.

Et si le recruteur plaisante ? Rien ne vous interdit d’en faire autant, surtout si la finesse de votre humour est reconnue partout où vous allez. Si ce n’est pas le cas, peut-être vaut-il mieux s’abstenir !
Avoir de l’humour, c’est souvent savoir prendre de la distance. Cette distance, par rapport aux autres, à soi ou à certaines situations peut véritablement constituer un atout dans l’entreprise, à condition encore une fois d’être maîtrisée et modulée. On remarque fréquemment que les personnes qui savent manier l’humour ont plus de résistance face à des contextes difficiles et savent parfois, par une pirouette, éviter des réactions agressives. L’humour aide véritablement à faire tomber la pression.

On le sait, chacun de nous l’a vécu, qu’on soit recruteur ou potentiel recruté, la pression est souvent forte lors des entretiens d’embauche. Le premier craint de se tromper de candidat, le second veut tout faire pour plaire au premier et se distinguer de la concurrence farouche.

Souvent, lors des séminaires que j’animais avec des cadres en repositionnement professionnel, je leur conseillais d’utiliser l’humour à bon escient et surtout lorsqu’ils se retrouvaient  confronter à ce qu’on qualifie parfois un peu trop vite de « questions pièges ».

Je me souviens d’un cadre en recherche d’emploi, qui, ne sachant pas comment répondre à une question posée de temps en temps en entretien, à savoir « que font vos parents ? », avait répondu dans un sourire « pourquoi ? Vous comptez les embaucher en même temps que moi ? ».

Plus insidieuse, la question posée par un recruteur à l’une des jeunes cadres que je coachais : « Il est inscrit sur votre CV que vous êtes célibataire. Êtes-vous une vraie célibataire ? ». Elle me raconta son malaise sur le moment, ne sachant si elle devait être outrée par la question, la prendre comme un jeu de séduction ou pour une question déplacée… En un quart de seconde, tout cela se bouscule dans sa tête et la voilà qui répond : « et vous ? Êtes-vous un vrai recruteur ? ». Le recruteur n’insiste pas. Elle sera recrutée.

Enfin, ce moment magistral, restitué par une responsable de communication en repositionnement professionnel, qui est reçue par le Directeur Général. L’homme est presque méprisant. Il la prend de haut, tant dans le regard que dans le ton. Alors que l’entretien vient à peine de commencer, il la presse et  lui lance : « Avant d’aller plus loin dans cet entretien, j’aimerai que nous parlions statut… » Elle est surprise par cette entrée en matière un peu abrupte. Au lieu de s’en offusquer, elle a la riche idée de jouer sur le mot « statut » et lui répond : « statue ? Ça me semble un petit peu tôt pour en ériger une à mon effigie dans votre entreprise, mais rien ne nous empêche d’en parler, en effet… » L’homme est estomaqué. Il se déride et l’entretien prend une toute autre tournure. La jeune femme sera recrutée.

Oui, l’humour peut être savoureux lors d’entretiens professionnels ! Encore faut-il savoir le manier avec finesse et le consommer avec modération…

 

Ne partez pas déjà!

D'autres articles de ce blog pourraient vous intéresser... 

Cliquez ci-après sur un thème!

 

Implication et engagement, est-ce la même chose?

Un coach? Ou un prêtre?

La reconnaissance? Pourquoi en a-t-on si peu en entreprise?

 

Consultez les autres articles de ce blog! Et n'hésitez pas à faire connaissance en retournant sur la page d'accueil!!!

Savoir ce qu'on dit de moi?  Cliquez ici!

 


06 13 07 30 98